Joshin Kokyu-Ho : Méditation du souffle de lumière

Reiki

Joshin Kokyu-Ho : Méditation du souffle de lumière

Joshin Kokyu hō 定心呼吸法 – signifie la « Méthode de respiration pour nettoyer l’esprit », « Méthode de respiration libératrice » ou « Méthode du souffle purificateur de l’esprit ». Elle est également connue sous le nom de Hikari no Kokyu hō 光呼吸法 – qui signifie « Méthode du souffle de lumière » ou « Méthode de respiration de la lumière ». 
Elle est la première partie de la méditation Makoto no Kokyu hō enseignée au Niveau III (Shinpiden).  Elle fait partie des « Techniques Respiratoires » des TJR, appelées misogi hō 禊法. Il s’agit d’une méthode de respiration destinée à nettoyer le psychisme de ses tensions. Cette technique augmenterait le champ subtil du praticien et sa perception des souffles subtils, réduirait le stress et calibrerait aussi bien le corps que l’esprit. 

Comme dans beaucoup de système orientaux, la méditation et la respiration sont des aspects très importants du développement personnel. En incorporant la pratique du Reiki Usui Ryōhō dans vos pratiques méditatives, vous cumulez non seulement les bénéfices de la méditation, mais vous renforcez votre connexion à la pratique.

Jo 定 = Purification.
Shin 心 = Esprit, cœur/conscience.
Kokyu 呼吸 = Respiration.
Ko 呼 = Expiration ; Ko est aussi le principe d’éternité.
Kyu 吸 = inspiration.
法 = Méthode, technique, moyen.

    • Commencez par vous positionner confortablement, debout ou assis. Fermez les yeux ou laissez-les mi-clos. Respirez doucement par le nez. Abandonnez toute tension. Placez vos mains en position gassho, face à votre cœur et calmez votre esprit.

    • Placez vos mains sur les genoux, paumes dirigées vers le ciel.

    • Sur l’inspiration, visualisez ou ressentez une lumière pénétrer par vos narines et s’écoulant dans l’ensemble de votre corps. Elle descend dans votre Hara.

    • Le temps d’une rétention de souffle, sentez et/ou visualisez un souffle subtil apaisant se répandre dans votre corps. Il pénètre tous vos organes, toutes vos cellules et dissout toutes vos tensions. Ressentez le processus de guérison.

    • Sur l’expiration, vous amenez votre souffle et votre esprit jusqu’au Tanden et écoutez votre respiration. Visualisez et/ou ressentez ce souffle subtil qui remplit votre corps dans toutes les directions, remplissant chaque espace, rayonnant par tous les pores de votre peau, autour de vous jusqu’aux confins de l’univers.

    • Reprenez la position gasshō et méditez quelques instants. 

    • Continuez ces exercices durant un certain laps de temps.

    • Votre session terminée, secouez fermement les mains

Joshin Kokyu hō est une superbe méditation, aussi bien nettoyante que guérisseuse. Pratiquez cet exercice plusieurs fois en ressentant progresser la purification de tout votre corps et esprit à chaque cycle respiratoire. Réaliser cette méditation régulièrement consolidera votre connexion à l’énergie Reiki. Peut-être même vous aidera-t-elle à améliorer vos capacités intuitives.. Le secret réside dans la pratique !

Mise en garde : Ne forcez jamais votre respiration, pratiquez à votre rythme et avec modération si vous souffrez d’hypertension et d’asthme. Les femmes enceintes devront prendre davantage de précautions. Si vous êtes pris de vertige durant l’exercice, stoppez immédiatement.

Note : L’exercice peut se pratiquer debout, pieds écartés de la largeur des épaules, genoux souples, les bras tenus légèrement écartés de chaque côté du corps. Attention à la sécurité dans votre environnement immédiat, si vous deviez perdre l’équilibre lors des premières pratiques !

Aymeric.G
5 commentaires
  • Aude
    Répondre

    À tester !
    Il faut être initié au reiki pour pratiquer cette méditation ? Sinon tu pourrais proposer cet atelier aux personnes qui viendront à ton séminaire

  • UFNAL
    Répondre

    Bonjour,
    A la lecture de votre article, si j’ai bien compris que les guides spirituels ne font pas partie du système Reiki, il’me semble que c’est la même chose pour les chakras qui font partie de la Tradition hindouiste. Dans ce cas, pourquoi les mentionne t-on avec le Reiki ?

    1. Aymeric.G
      Répondre

      Bonjour,
      Les chakras font effectivement partie de la tradition hindouiste et les puristes vous diront qu’ils n’ont pas leur place dans le système Reiki Usui (ce qui est vrai, Usui San n’en parlant pas dans son enseignement). On retrouve cependant ces même centres énergétiques dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise…Dans ma pratique, je m’attarde cependant sur ces centres énergétiques lorsque je fais une séance, parce que j’estime qu’ils régulent la diffusion du Qi (Energie vitale) dans l’ensemble du corps. Mais c’est bien à chacun, suivant ses croyances, sa sensibilité, ses lectures et ses découvertes, d’utiliser (ou pas) ces centres énergétiques lors d’une séance !

  • Marie-Pascale Thirion-Tzannès
    Répondre

    Bonjour,
    une petite rectification, vous parlez du “tanden”, en fait il s’appelle dantian ou dantien ou encore tantien.
    En médecine chinoise il n’y a que 3 dantiens, le dantien inférieur correspond aux 3 premiers chakras du bas, le dantien médian au 4e chakra, le dantien supérieur aux 3 chakras du haut.
    Et attention aux visualisations qui induisent souvent l’illusion…

    1. Aymeric.G
      Répondre

      J’ai connaissance des 3 dantiens de la médecine traditionnelle chinoise. Sachez que le tanden est l’autre nom japonais du hara, le centre énergétique situé sous le nombril et correspondant au chakra sacré. Le Reiki étant japonais et cet article traitant d’une méditation Reiki, ce mot est donc exactement celui que je souhaitais employer.
      Concernant les visualisations, chacun est libre de les induire ou pas. Cet article s’adressant aussi bien aux jeunes initié(e)s qu’aux pratiquant(e)s aguerri(e)s, je ne fais que donner des pistes de pratique, chacun étant libre de les utiliser (ou pas), de les personnaliser (ou pas), suivant sa propre sensibilité. L’illusion de la visualisation peut-être une expérience, tout comme son contraire. Tout est expérience. La meilleure opinion que l’on puisse avoir reste celle forgée par l’expérience personnelle, dans la mesure ou l’avis des Autres reste la vie des Autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.