École Tendai

Etude

École Tendai

 Le mot « Tendai » 天台宗 est la prononciation japonaise du terme chinois Tiantai ou T’ian T’ai, qui est le nom d’une chaîne de montagnes de l’est de la Chine, où cette école du bouddhisme chinois s’est développée au VIe siècle. Cette école chinoise a été l’une des premières et des plus influentes lignées bouddhistes d’Asie de l’Est à synthétiser la diversité des pratiques et des enseignements bouddhistes indiens et chinois. Les lignées de cette école s’étendent en Corée (Cheontae), au Vietnam (Thien thai) et enfin au Japon, où elle est connue sous le nom de Tendai.

Le bouddhisme de cette école chinoise, mélange les idées philosophiques et religieuses indiennes et chinoises. S’inspirant de la pensée du philosophe bouddhiste indien Nāgārjuna (vers 150-250) et du concept de shunyata, ce bouddhisme a été fondé par Zhiyi – ou Chih-i – (538-597), un moine chinois érudit et méditant qui vivait dans les montagnes Tiantai.

Au début de la période Heian, il fut introduit au Japon par le moine Denkyo Daishi Saichō (767-822), qui fonda par la suite le temple Enryakuji sur le mont Hiei. Son nom officiel japonais est la Secte Tendai Hokke En.

Enseignement

Le bouddhisme Tendai enseigne une approche équilibrée de l’étude et de la pratique du bouddhisme. Les idées de base incluent :

  • Eka-yana : « Un véhicule ». Les bouddhistes Tendai cherchent à comprendre l’unité inhérente à la diversité des traditions bouddhistes. Étudier le Tendai, c’est étudier le bouddhisme dans son ensemble, tout en trouvant une approche d’étude et de pratique qui vous convient le mieux.

  • Ichinen sanzen : « Trois mille mondes en un instant de pensée ». Les bouddhistes Tendai cherchent à comprendre l’interdépendance de toutes choses

  • Tathāgata-garbha : « Nature de Bouddha ». La pensée et la pratique bouddhistes Tendai sont enracinées dans la notion que tous les êtres possèdent le potentiel infini de découvrir la vérité ensemble.

Le bouddhisme Tendai adopte également une approche globale de l’étude et de la pratique du bouddhisme. Il intègre des idées des traditions philosophiques indiennes et chinoises, l’étude du Sutra du Lotus et d’autres textes bouddhistes, des traditions de méditation comme le zen ainsi que la méditation apaisante et perspicace (shamata-vipashyanna) et les pratiques tantriques.

Ainsi, en consultation avec un enseignant, sa propre pratique personnelle peut être personnalisée pour répondre à vos besoins en tant qu’individu.

Les traditions bouddhistes de Chine, de Corée, de Taïwan et du Vietnam ont complètement intégré les enseignements du bouddhisme Tendai à travers les lignées et les traditions. Au Japon, le Tendai est devenue une école distincte qui a profondément marqué et influencé l’art, l’histoire, la littérature, la philosophie et la religion japonaises. Les plus grandes écoles du bouddhisme japonais aujourd’hui (Zen, Terre Pure et Nichiren) ont toutes été fondées par des moines bouddhistes Tendai. Par conséquent, les enseignements Tendai restent également influents dans les traditions japonaises.

L’ésotérisme du bouddhisme Tendai s’appelle Taimitsu 台密

Aymeric.G

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.