Se libérer du jugement

Synchronicité quand tu nous tiens..au moment d’écrire ces mots, j’engage une conversation avec une amie qui se demande s’il est possible de donner un soin énergétique à une personne « toxique » et/ou criminelle..sans jugement. Cet article t’est donc dédié, en espérant qu’il apportera quelques modestes gouttes d’eau au moulin de ta réflexion !

 

Juger ou entendre son guide intérieur : il faut choisir !

Très clairement, diriger sa vie avec une mentalité basée sur le jugement m’apparaît comme une manière toxique de vivre. Nous utilisons régulièrement le jugement pour apaiser notre ego en justifiant nos pensées, nos actions et nos opinions, en cultivant la perception que nous sommes justes et bons tandis que d’Autres sont vils et mauvais. Le recours systématique au jugement inconscient nous prive de la possibilité de (re)prendre la responsabilité de nos propres vies et de nos actions. Le jugement est un moyen de se conformer à ce qui est communément accepté, ce qui favorise indirectement notre propre intégration c’est à dire le fait que nous soyons acceptés ou, en substance, aimés. La peur de ne pas être aimé et accepté peut nous conduire à éviter et à rejeter les autres, dans une tentative de nous assurer que nous ne sommes pas nous-même rejetés. En vivant la vie de cette façon, nous nous soumettons au flux et au reflux du consensus plutôt que de vivre avec l’intention consciente de ce que nous voulons que nos vies soient et ce que nous souhaitons fondamentalement donner aux autres. Le jugement nous prive de la capacité d’entendre notre guide intérieur.

Le début d’un cycle..

Ce modèle de jugement nous est souvent transmis par nos parents, qui le tiennent de leurs parents et ainsi de suite. Nous avons entendu, absorbé et intégré les jugements de nos parents à mesure que nous grandissions et avons ensuite commencé à former les nôtres au fur et à mesure que notre peur du rejet se développait. Ainsi, se crée un cycle qui instille un besoin de justifier de façon défensive nos pensées, nos opinions et nos actions plutôt que d’évaluer consciemment les expériences et les situations individuelles dans nos vies avec objectivité et ouverture.

..et la fin d’un autre

Le défi auquel font face celles & ceux qui veulent briser ce cycle destructeur du jugement est donc de découvrir pourquoi cette dichotomie Bien / Mal est si importante pour eux. Pour la plupart d’entre nous, un monde où l’on ne peut s’appuyer sur la béquille du consensus est un endroit terriblement effrayant, parce que nous devenons soudainement et individuellement responsables de nos actions, de nos mots et de nos valeurs. Nous ne sommes plus en collusion avec nos parents, la société et la culture. Nous ne pouvons plus nous percevoir comme étant dans un espace commun accepté et nous découvrons que nous sommes susceptibles d’obtenir des résultats aléatoires dont les possibilités sont innombrables ; parmi ces résultats, se trouvent le développement et l’amour de soi ainsi que la possibilité que tout se passe mal. En substance, nous devenons subitement et uniquement dépendants de nos guides intérieurs. La question est donc de savoir si nous nous faisons suffisamment confiance pour écouter..et assumer !

Ecouter sa guidance intérieure et se faire confiance

Si nous sommes guidés de l’intérieur, nous n’avons pas besoin de craindre l’influence corruptrice de l’ego. En faisant confiance à notre guide intérieur et en l’écoutant, nous nous donnons le pouvoir de contrôler notre ego, nous permettant d’observer objectivement et d’évaluer les expériences que la vie nous propose. Nous sommes libérés du besoin de juger et pouvons accepter ce qui Est, sans résistance, notamment le fait que pour chaque action il y ait une conséquence. En abandonnant le besoin d’avoir raison (et donc le besoin d’être accepté à travers nos actions), nous nous libérons de la vulnérabilité d’être blessé par le rejet. Créer la perception que nous avons raison n’est qu’une perception. Ce n’est aucunement une protection. Ainsi, à chaque instant, quoi que nous fassions ou choisissions de dire engendrera un effet. C’est à nous de l’accepter..ou de le juger.

Quand nous prenons la responsabilité de nos actions, nous cultivons naturellement l’amour de Soi. Parce que nos actions sont inspirées par notre âme.

Namaste 📿

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *