Reiki et Conscience

J’ai bien souvent souligné dans mes écrits que le Reiki était une forme de conscience manifestée. Techniquement, nous devons réaliser que tout est conscience manifestée..car tout est simplement une forme de conscience qui se manifeste.

De la Science à la Conscience

Cela fait longtemps que la science a découvert qu’il n’y a pas de forme ou de substance dans le monde tel que nous le voyons. L’atome est simplement une collection de particules d’énergie qui ne contiennent aucune substance..

« Il ne saurait exister de théorie de la réalité affirmant que des événements séparés soient indépendants sans entrer en contradiction avec la physique quantique » ~ Théorème de Bells

Selon ce théorème et en d’autres termes, tous les événements lointains sont constamment interconnectés et interdépendants. Cela implique que chaque électron doit savoir exactement ce que fait chaque électron de l’univers pour comprendre ce qu’il doit faire à un moment donné. Cela implique en outre que chaque atome de l’univers est constamment « en contact » avec « tout ce qui est ». Cette universalité de la substance correspond au concept d’une totalité de conscience consciente du Tout, collectivement et individuellement.

Le monde du Rêve

Les enseignements védântique postulent que ce monde est le rêve de la conscience. La réalité ultime est une conscience pure, sans temps, sans mouvement, ni relativité. Le monde illusoire (Maya) avec lequel nous interagissons est une conscience en mouvement qui se manifeste comme un état de rêve. Nous sommes tous des acteurs dans ce rêve.

Une découverte importante dans les récentes explorations de la fonction de l’esprit, est que les zones qui agissent activement dans le cerveau lorsque nous rêvons de quelque chose – comme une promenade en forêt par exemple – sont exactement les mêmes zones qui sont actives lorsque nous marchons à travers cette même forêt dans un état conscient. De plus, ces zones émettent les mêmes impulsions et les mêmes réponses: elles vont modifier la fréquence du pouls, les sécrétions surrénaliennes et les réponses immunitaires. Quelles conséquences, me direz-vous ? Cela signifie que pour notre cerveau, il n’y a pas de différence entre un rêve endormi, un rêve éveillé ou ce que nous appelons la réalité consciente. Le cerveau nous dit que le monde tel que nous le connaissons est également un rêve.

Ce rêve continuera toujours à se manifester, malgré nos actions. Nous ne sommes que des acteurs tenant des rôles dans un rêve qui se manifeste continuellement. Même nos rêves personnels sont une sous-catégorie du rêve extérieur dans lequel nous vivons. Tout cela semble effrayant, en particulier pour ceux d’entre nous qui ont besoin d’une réalité concrète pour se sentir à l’aise. Pendant que ce rêve se poursuit, notre Moi individuel (notre Ego) est modelé par la résistance au flot du rêve. Cette résistance est nécessaire car la formation du Moi individuel est la manière dont la conscience se reflète et fonde son identité.

Accueillir le rêve

Les zones de résistance que nous développons au fil du rêve prennent la forme de concepts, d’attitudes et de systèmes de croyances. Celles-ci établissent une identité que nous appelons Individu. Cette identité individuelle s’exprime alors par l’intermédiaire de notre esprit / corps. L’état de rêve peut être vu comme le mouvement des marées et des courants dans l’océan. Cela se produit constamment et naturellement sans que nous ayons à faire quoi que ce soit. C’est le rêve de la conscience universelle dans sa totalité. Notre individualité, sous la forme de l’ego mental / corporel, est comme un brise-lame construit sur le fond de l’océan: ce mur modifie subtilement le flux des courants et crée une résistance.

Cette résistance se manifeste dans notre sentiment d’individualité qui nous isole du monde. Ce sentiment d’impuissance isolée est la source principale de souffrance humaine, car il se cache sous la surface de toutes nos frustrations, besoins et attentes de la vie. Lorsque la résistance est trop forte, la maladie – physique, émotionnelle ou mentale – survient.

Nous entendons souvent parler de l’importance du « lâcher prise » dans nos processus de vie, car cela nous permet de suivre avec bonheur les courants de la vie et de profiter de la « promenade ». Beaucoup passent leur vie à faire des efforts pour faire avancer ou à contrôler les choses. Ils ne réalisent tout simplement pas que ces efforts n’auront aucun impact sur le résultat final.

Imaginez quelqu’un qui prendrait l’avion et qui courrait sur place dans l’allée centrale pendant tout le voyage, en pensant que courir va l’amener à destination..alors qu’il finira par y arriver de toute façon. Pourquoi ne pas simplement s’abandonner et profiter du voyage ?

Mais ces réflexions ne préconisent aucunement de ne rien faire dans la vie, au contraire ! Cette dernière peut encore être organisée et des décisions peuvent être prises. La différence est que la planification et l’action sont effectuées avec joie, sans l’activité mentale et physique, excessive et stressante. En planifiant et en agissant sans effort conscient, c’est l’esprit de l’intuition, de la créativité, de l’imagination, des émotions et de la pensée fulgurante (cerveau droit) qui est activé, plutôt que l’esprit de la raison, logique, cartésien et séquentiel (cerveau gauche).

Lien avec le Reiki

D’après mon expérience, le Reiki crée ou favorise une tendance à s’abandonner. Amenant un état de conscience pur et harmonieux, le Reiki favorise la guérison du corps en réduisant activement les résistances au flux de conscience. Lorsqu’un receveur se soumet totalement au flux harmonieux du Reiki et accepte les avantages qu’il ressent, il est ramené plus près du flux et du rythme de l’océan de conscience. Cela réduit sa résistance et a donc un effet positif sur l’esprit, les émotions et les symptômes physiques.

Le Reiki n’est pas pour autant la solution à toutes les problématiques, car nous sommes nés individuellement avec certains traits qui sont une résistance automatique au flux. Ces traits génétiques constituent nos pièces du puzzle qu’est le rêve. Cependant, beaucoup d’entre nous ont élargi ces traits hérités, en déployant des efforts et en créant une série de systèmes de croyances, d’attitudes et d’obsessions. Lorsque nous recevons du Reiki, cela signifie que notre Moi supérieur a accepté le fait que nous ferions mieux de tenter de nous soumettre au flux de l’Univers. Si nous choisissons ensuite d’écouter notre Moi supérieur et d’utiliser le Reiki pour favoriser une plus grande harmonie et nous aligner sur le flux de la vie, nous récolterons les bénéfices en fonction de l’ampleur de notre abandon au processus de guérison de nos vie.

Rappelez-vous que chaque atome de notre corps est lié à chaque autre atome de l’univers..et qu’il en dépend. Plus tôt nous en comprenons l’importance et commençons à utiliser le Reiki pour nous aider à nous « abandonner » dans le processus de manifestation universelle, plus vite nous pouvons devenir les observateurs joyeux, libres et autonomes que nous sommes par essence, plutôt que d’engager des luttes d’efforts et de vaines résistances. En réalisant cela, le Reiki fera beaucoup plus que simplement guérir la douleur de vos vies. Il deviendra un outil puissant pour amener votre conscience à un niveau vous permettant de vraiment comprendre la Réalité derrière les processus de la Vie.

Namaste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.