Joshin Kokyu-Ho : Méditation du souffle de lumière

Comme dans beaucoup de système orientaux, la méditation et la respiration sont des aspects très importants du développement personnel. En incorporant le Reiki dans vos pratiques méditatives, vous cumulez non seulement les bénéfices de la méditation, mais vous renforcez votre connexion à la pratique.

Joshin Kokyu-ho signifie la « Méthode de respiration pour nettoyer l’esprit ». Elle est également connue sous le nom de Hikari no Kokyu Ho, qui signifie « Méthode du souffle de lumière ». Il s’agit d’une méthode pour réduire votre stress et purifier votre corps et votre esprit.

  1. Commencez par vous positionner confortablement, debout ou assis. Fermez les yeux ou laissez-les mi-clos. Respirez doucement par le nez. Abandonnez toute tension.
  2. Placez vos mains en position Gassho, face à votre cœur et calmez votre esprit.
  3. Montez vos mains autant que possible et sentez les vibrations de la lumière (Reiki) inondant l’ensemble de votre corps.
  4. Descendez doucement vos mains sur vos genoux, paumes vers le haut. Vos mains sont détendues comme si teniez des œufs. Amenez votre esprit au Tanden (centre énergétique (chakra sacré) situé quelques centimètres sous le nombril) et écoutez votre respiration.
  5. Tout en inspirant, visualisez de la lumière blanche (Reiki) inondant votre tête par votre chakra coronal et descendant au centre de votre corps (Hara = Ventre) le long de votre colonne vertébrale jusqu’au Tanden. Durant la pause entre inspiration et expiration, la lumière se répand dans chaque cellule de votre corps. Ressentez le processus de guérison.
  6. En expirant, visualisez la lumière qui remplit votre corps dans toutes les directions, remplissant chaque espace.
  7. Continuez ces exercices durant un certain laps de temps.

Joshin Kokyu ho est une superbe méditation, aussi bien nettoyante que guérissante. Réaliser cette méditation régulièrement consolidera votre connexion au Reiki. Peut-être même vous aidera-t-elle à améliorer vos capacités intuitives..Le secret réside dans la pratique.

5 Replies to “Joshin Kokyu-Ho : Méditation du souffle de lumière”

  1. À tester !
    Il faut être initié au reiki pour pratiquer cette méditation ? Sinon tu pourrais proposer cet atelier aux personnes qui viendront à ton séminaire

  2. Bonjour,
    A la lecture de votre article, si j’ai bien compris que les guides spirituels ne font pas partie du système Reiki, il’me semble que c’est la même chose pour les chakras qui font partie de la Tradition hindouiste. Dans ce cas, pourquoi les mentionne t-on avec le Reiki ?

    1. Bonjour,
      Les chakras font effectivement partie de la tradition hindouiste et les puristes vous diront qu’ils n’ont pas leur place en Reiki (ce qui est vrai, Usui San n’en parlant pas dans son enseignement). On retrouve cependant ces même centres énergétiques dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise…Dans ma croyance et ma pratique, je travaille sur ces centres énergétiques lorsque je fais une séance de Reiki, parce que j’estime qu’ils régulent la diffusion du Qi (Energie vitale) dans l’ensemble du corps.Je l’enseigne également comme cela. Mais c’est bien à chacun, suivant ses croyances, sa sensibilité, ses lectures et ses découvertes, d’utiliser (ou pas) ces centres énergétiques lors d’une séance de Reiki.

  3. Bonjour,
    une petite rectification, vous parlez du “tanden”, en fait il s’appelle dantian ou dantien ou encore tantien.
    En médecine chinoise il n’y a que 3 dantiens, le dantien inférieur correspond aux 3 premiers chakras du bas, le dantien médian au 4e chakra, le dantien supérieur aux 3 chakras du haut.
    Et attention aux visualisations qui induisent souvent l’illusion…

    1. J’ai connaissance des 3 dantiens de la médecine traditionnelle chinoise. Sachez que le tanden est l’autre nom japonais du hara, le centre énergétique situé sous le nombril et correspondant au chakra sacré. Le Reiki étant japonais et cet article traitant d’une méditation Reiki, ce mot est donc exactement celui que je souhaitais employer.
      Concernant les visualisations, chacun est libre de les induire ou pas. Cet article s’adressant aussi bien aux jeunes initié(e)s qu’aux pratiquant(e)s aguerri(e)s, je ne fais que donner des pistes de pratique, chacun étant libre de les utiliser (ou pas), de les personnaliser (ou pas), suivant sa propre sensibilité. L’illusion de la visualisation peut-être une expérience, tout comme son contraire. Tout est expérience. La meilleure opinion que l’on puisse avoir reste celle forgée par l’expérience personnelle, dans la mesure ou l’avis des Autres reste la vie des Autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.