Le Pouvoir de la Conscience

Hier, durant la même journée, j’ai vu une vidéo « First Wolrd Problem » (traduisez par « Problèmes de Riches »), qui donne le Top 100 des soucis quotidiens rencontrés par les habitants des pays développés..cela va de « Perdre sa télécommande » à « Personne n’aime votre photo de profil », en passant par « Vous avez oublié votre portable à la maison »… ; j’ai également lu un article à propos du livre « Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie » écrit par Viktor Frankl, qui à travers son expérience infernale de l’holocauste, a trouvé une raison à son supplice et a développé sa propre approche psycho-thérapeutique.

 Vs.     

Je me suis donc retrouvé face à deux types d’expériences ; la première, à propos de la vie moderne et son lot de problèmes triviaux et superficiels ; la seconde, ou un individu tire une valeur et un enseignement d’une expérience dévastatrice au delà des mots, en se concentrant sur la beauté et en présentant de la compassion.

Cela m’a fait réfléchir sur la « relativité » des expériences, sur la manière dont beaucoup peuvent se perdre en trivialités quotidiennes, et comment d’autres y puisent un courage dans des conditions que la plupart d’entre nous n’aurait pu tolérer et encore moins survivre.

Cependant, bien que nous puissions ressentir une faible empathie pour le premier cas, nous devons nous demander si l’expérience subjective de ces personnes est la même que celle d’autres personnes dans des circonstances plus difficiles. En effet, nous avons tendance à rapidement nous accoutumer au confort de nos existences et si nous n’y prenons pas garde, les petits « soucis » prennent une ampleur démesurée car dans le même temps, notre tolérance à la difficulté (et notre patience) tend vers zéro!

Posez-vous la question: « Si je me réveille avec un bouton sur le visage, ou si mon train est retardé de 45 minutes, est-ce justifié pour moi d’être désemparé? »

Lorsque nous expérimentons les difficultés triviales du quotidien de nos existences, il nous incombe de prendre un moment, de faire un zoom arrière et de réellement poser les choses en perspective  —  sinon nous ne sommes plus capable de survivre à la réalité ; et si quelque chose de vraiment important arrive, nous nous effondrerons. Alors comment se créer une immunité et devenir capable de gérer n’importe quelle circonstance en toute équanimité, surtout les plus compliquées?

En cultivant la conscience. En méditant régulièrement et en essayant de rester autant que possible dans le moment présent (Ici et Maintenant), des choses surprenantes arrivent. Si chaque session de méditation ressemble à une goutte d’eau, la piscine de la conscience commence à se remplir. Ce n’est pas un processus qui peut s’accélérer et comme la plupart des choses gratifiantes de la Vie, il s’agit de quelque chose de progressif qui se trouve dans la discipline et les habitudes, la pratique régulière au fil du temps.

A mesure que nous remplissons cette piscine de conscience, cette dernière agit comme un pare-chocs, ou du moins c’est l’impression ressentie. Lorsque des choses horripilantes arrivent, lorsque la vie nous fait éprouver les circonstances typiques de nos blessures, lorsqu’elle nous jette des choses – tout cela tombe dans la piscine ; et plus cette dernière est profonde, moins l’impact est grand. Tous ces « malheurs » sont plus facilement absorbés par la masse car nous avons cette profondeur calme qui refuse d’être facilement perturbée.

Cela ne veut pas dire que nous nous ne serons jamais excédés, ou que nous n’aurons pas nos mauvais jours, ou la moindre contrariété prendra des proportions épiques! Nous restons des Humains qui tentent de s’améliorer. Cela veut plutôt dire que lorsque ces choses arriveront, nous nous en détacherons plus facilement et rétablirons plus rapidement notre équilibre intérieur.

Avec le temps, nous apercevons nos propre réactions à mesure qu’elles se forment et nous choisissons de ne pas nous attacher aux sentiments liés à une situation donnée, ces sentiments que nous perpétuons à travers notre propre pensée. La vie peut être douloureuse certes, mais la douleur et la beauté sont souvent équilibrées et la douleur contient parfois des fragments de beauté.. Lorsque nous entamons cette manière de vivre et de penser, nous nous connectons à notre Source et notre Expérience commence à prendre tout son sens.

Namaste

A très bientôt! #StayTuned

Abonnez-vous à notre newsletter et retrouvez nos guides gratuits à télécharger sur notre site Zenergies
Suivez nous sur Facebook & Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.