Ma Philosophie

 

Porter attention à son mieux-être, c’est porter attention à ce que la nature nous a offert, à nous, mais aussi aux autres. Force est de constater que, depuis quelques années, la tendance "bien-être" se développe. Une prise de conscience (un "éveil spirituel") se fait clairement sentir. En axant mes pratiques autour du mieux-être à travers différentes médecines alternatives / traditionnelles / complémentaires, de leur spiritualité inhérente et du développement personnel induit par ces pratiques, je souhaite apporter - modestement - ma pierre à l’édifice, être le promoteur d’une philosophie de vie plus saine, plus respectueuse de nous-même, des autres et de l'environnement, mais surtout plus heureuse !

S’il est important de se fixer des objectifs - que ce soit pour sortir d’un quotidien qui ne nous fait pas (ou plus) vibrer ou se créer une vie qui nous ressemble vraiment - il est fondamental que ces différents objectifs aillent tous dans la même direction, suivent tous une même ligne directrice, un fil d'Ariane clairement identifié et identifiable. Cela vous donnera non seulement un filtre pour prendre vos décisions, mais vous évitera aussi de vous éparpiller en de multiples pratiques qui n’ont pas de lien entre elles. Cette vision plus large, qui encadre nos différents projets s’appelle "philosophie de vie".

A l’occasion de la nouvelle année, les bouddhistes ne prennent pas de résolutions. Ils suivent plutôt de manière constante une philosophie de vie qui apporte des résultats plus profonds et plus durables que de simples résolutions. Et si au lieu de prendre des résolutions nous nous attachions à suivre cette voie ? Les meilleurs résultats viennent avant tout d’une compréhension et d'une attitude envers la Vie. Il ne s’agit pas de religion ou de foi, il s’agit d’affiner son corps et son esprit,  d'affuter un mental, d'envisager notre mieux-être à travers une vie plus en adéquation avec nos aspirations profondes, de réaliser que nous pouvons avoir un  impact positif plus important sur soi et sur notre monde immédiat,.. bref, de donner plus de sens à sa vie ! Arrêter de fumer n’est pas une philosophie de vie, payer ses impôts ou trouver un meilleur job non plus. Toutes ces décisions sont louables, mais si vous envisagez des résultats plus profonds, vous auriez tout intérêt à adopter une philosophie de vie !

Comme vous le savez sans doute, le fil conducteur de ma vision de la vie est double : médecines alternatives / traditionnelles / complémentaires, et pratiques spirituelles, qui conduisent invariablement à un développement personnel plus ou moins profond.. Déclinons la philosophie de vie en deux axes :

Axe Vertical

L'Esprit

Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine

Une quête spirituelle qui part de l’esprit

Le développement personnel est une démarche active, entreprise dans le but de s'améliorer ou d'améliorer / changer sa vie dans un ou plusieurs domaines (santé, relation à soi ou relation aux autres,..). Cette démarche est souvent liée à une démarche spirituelle car la spiritualité révèle de ce que l’esprit peut concevoir, entreprendre et réaliser, hors matérialité et monde physique. Chacun d’entre nous en est doté et la cultive à sa manière, tout comme notre corps.

La spiritualité est une lumière que nous apercevons et que nous essayons d’approcher. En d’autres termes, la spiritualité, c’est notre voix intérieure, notre écho, notre résonance, nos vibrations.

La spiritualité est notre manière de percevoir le monde et de ressentir l’invisible. Contrairement à notre part charnelle, corporelle et physique, soumise aux pulsions et aux interactions extérieures, notre part spirituelle est plus élevée et sans limite. D’une certaine manière, la spiritualité, c’est cette part de nous que nous devons découvrir en puisant en nous même. Cela passe par une démarche personnelle où s’entremêlent l’acceptation, la bienveillance, le silence, la confiance, le pardon, le lâcher-prise, la sérénité, la connaissance de soi etc…

La spiritualité est la quête de sens, la quête de soi, l’alignement avec soi, l’élévation de soi, la révélation de soi. Aussi, la spiritualité c’est prendre le temps d’écouter et de sentir ce que l’univers essaye de nous partager, en nous, autour de nous, au-dessus de nous. Se poser les questions suivantes sont les prémices d’une démarche spirituelle : " Qui suis-je ? Quel est mon but d'incarnation ? Qu'est ce que l'âme et qu'est ce que la conscience ? " Ces questions sont profondes et nous invitent à réfléchir et à repenser notre condition. Elles font de nous des êtres éveillés. Il y a le visible et l’invisible, le matériel et le spirituel. Bien que les réponses ne soient pas toujours évidentes, il est toujours intéressant de s'y pencher. Développement personnel & spiritualité sont souvent liés, à tel point qu'ils deviennent parfois une médecine douce à part entière, presque ésotérique.

La spiritualité est sans limite. Tout simplement car l’esprit est sans limite. Certaines personnes y consacrent leur vie entière et continuent leur quête, leur apprentissage, leur cheminement. Il n’y a pas vraiment d’âge ou de prédisposition pour s’éveiller. Cependant, il faut prendre le temps et s’écouter. Prendre le temps. Ce n’est pas toujours évident dans notre mode de vie moderne où tout va très vite et dans lequel les interruptions et les distractions sont omniprésentes. Pourtant, se concentrer sur soi est nécessaire pour vivre une vie riche et pleine de sens. On ne cherche plus les réponses en dehors de soi, mais à l'intérieur de soi. En d’autres termes, cette quête amène des réponses reposant sur des éléments abstraits tels que : nos valeurs personnelles, notre caractère, nos goûts, nos forces et nos faiblesses, nos désirs…

La spiritualité c’est l’élévation de la conscience. Au cours de notre vie, de notre cheminement, nous traversons différents états. Ce qui caractérise l’homme est le fait qu’il soit conscient. En effet, contrairement à l’animal ou au végétal, nous avons une conscience plus développée. C’est une des raisons pour lesquelles on souffre parfois de notre condition au lieu de simplement exister et vivre nos pulsions… De ce fait, cette conscience se développe au cours de notre vie. Plus on développe et on élève son niveau de conscience, plus on permet à sa spiritualité de se développer. C’est comme si on allait à la rencontre de l’inconnu et de soi en même temps

La quête spirituelle de soi

Nous ne sommes pas ce par quoi le monde extérieur nous définit. Nous sommes des êtres accomplis sur les 4 composantes de l’accomplissement personnel que sont le plan physique, le plan mental, le plan émotionnel et le plan spirituel. Devenir soi c’est s’accomplir dans ces 4 composantes. La personne que vous êtes réellement est un être accompli en pleine état de vitalité, de paix, et de force. Seulement, le monde extérieur tend à nous réduire, c’est pourquoi l’intérêt de cette quête spirituelle est de s’accomplir en tant qu’être.

Devenir (vraiment) soi

L’école nous apprend à développer seulement les composantes physiques et mentales de notre être. Or, les composantes émotionnelle et spirituelle sont tout autant (voir plus ?) importantes. La spiritualité, c’est une quête de soi. De son vrai soi. C’est pour cela que dans le schéma ci-dessus, l’être spirituel est au centre. Il est à l’origine, c’est le noyau. De ce fait, pour le trouver, le découvrir et le connaître, il faut puiser en soi et cela constitue une véritable démarche. On peut parler de vérité en cela que la composante spirituelle de notre être domine les autres composantes.

Pour développer cette composante spirituelle, élever son niveau de conscience est nécessaire et cela passe par différents procédés. Ainsi, la méditation ou le yoga peuvent permettre d’élever le niveau de conscience d’une personne. Le lâcher-prise et le fait de faire taire son ego, nous aident également à nous éveiller.

Élever son niveau de conscience spirituelle

La conscience primitive (physique)

Tout d’abord, on vit selon ses pulsions et c’est alors le corps physique qui domine notre vie. C’est le cas lorsque l’on est jeune enfant. La spiritualité ne nous concerne pas tant on est occupé à découvrir notre environnement et le monde extérieur. C’est l’état primitif de notre conscience, on est alors similaire aux animaux.

La conscience socio-culturelle (mental)

Ensuite, vient le niveau de conscience connecté avec le monde extérieur. On prend conscience que l’on existe et on développe des relations et des liens avec le monde extérieur. On se cherche, et on se rassure avec autrui. A ce stade de conscience, on cherche à sociabiliser et à appartenir à un clan, une tribu. Il y a des codes et des règles à respecter, et même une hiérarchie. On le voit très bien chez les adolescents ou les jeunes adultes. Notre mental établit des relations de causalités et on met en place de schémas comportementaux inconsciemment (politesse, style vestimentaire, vocabulaire…).

La conscience de l’individualité (émotionnel)

Puis, nous cherchons à nous libérer et à nous affranchir. Cela passe par l’affirmation de soi à travers des prises de positions et des avis tranchés. On se reconnait, on se découvre, on s’identifie. En d’autres termes, on s’écoute et on donne de l’importance à ses aspirations. L’ego prend de l’importance et cela peut diviser des familles, des clans, des tribus. On souhaite penser par soi-même et on rejette les règles. Le " Moi " est plus important que tout, on est dans l’émotion constamment. On veut être libre et vivre comme on l’entend. On désire savoir ce qu’il y a derrière le voile opaque du visible et on pense à soi avant tout.

La conscience spirituelle et transcendante (spirituel)

Enfin, vient le niveau de conscience où l’on est en paix. Dans ce niveau de conscience, la spiritualité a une place importante dans le sens où on s’oublie pour l’autre. On prend de la hauteur. Du recul. C’est le niveau de l’amour inconditionnelle, de la paix intérieure, du lâcher-prise, de l’acceptation, de la gratitude. Les éléments extérieurs ne peuvent plus perturber la sérénité de l’être intérieur. On apprend à gérer ses émotions et à en devenir maître. La transmission, le partage, l’altruisme permettent alors l’élévation de soi.

Arriver à ce stade est un chemin qui demande un travail profond et une démarche personnelle. On ne s’identifie plus uniquement à son corps ou aux qualificatifs que le visible et l’extérieur emploient pour nous définir. On est là, on prend le temps, on accepte. Le temps prend une autre dimension. La composante spirituelle de l’être s’exprime et se développe.

L’élévation de la conscience est donc un cheminement entre nos composantes physique, mentale, émotionnelle et spirituelle. Des pratiques comme le yoga, la méditons, le Reiki peuvent engendrer des résultats impressionnants bien que physiquement rien de palpable ne s'opère.

L'accomplissement de soi passe-t-il par la spiritualité ?

La spiritualité permet de mettre en oeuvre son esprit pour parvenir à ses fins. On attire ce à quoi l'on pense. De même, nous nourrissons notre esprit par les pensées que nous entretenons. Le développement spirituel est donc un allié à l'accomplissement de soi. la encore, dev perso et spiritualité vont de paire. Si les actions sont déterminantes, le conditionnement spirituel est une clé dans la réussite

Comment lier développement personnel & spiritualité ?

Tout naturellement puisque l'esprit est partout. Tout ce qui est bon pour vous est bon pour votre esprit et inversement. Sport, alimentation, motivation, détermination, autodiscipline..tout ce qui nécessite la force du corps ou de l'esprit..conjugués pas la loi d'attraction, la puissance de l'intention, la pensée positive !

Axe Horizontal

Le Corps

Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester

Pour développer son esprit, il faut développer son corps.

L’Homme est un ensemble holistique corps-esprit. On ne peut développer l’un en négligeant l’autre. L’esprit nous permet de penser et le corps est le support de cet esprit. Autrement dit, l’esprit est logé dans un corps qui influe grandement sur notre état d’esprit et réciproquement.

Le corps possède son propre langage, aussi faut-il l’écouter attentivement afin d'en décrypter les signaux qu’il nous envoie. Le corps est le lieu, la scène, le réceptacle et l'outil nécessaire aux transformations spirituelles.

Dans notre mode de fonctionnement ordinaire et moderne - centré sur la personnalité -, nous sommes en lutte mentale et en tension constante pour nous efforcer d'appliquer nos croyances. Ces tensions mentales se répercutent en tensions musculaires et rigidités tissulaires qui entravent la libre circulation du flux énergétique corporel, le freinent, le dérivent ou le bloquent. Au fur et à mesure que notre conscience lâche prise, le corps relâche ses tensions. Ainsi la reconnexion à notre être essentiel s'accompagne de la remise en circulation de notre énergie vitale.

Le corps n’est rien de plus qu’une simple protection de l’esprit, et l’esprit n’est rien de plus qu’un pauvre reflet du coeur radieux ~ Ramana Maharshi

Les tensions corporelles sont pour la plupart la marque d'événements psychologiques cumulés qui se sont produits dans notre passé - plus ou moins lointain - et qui ont forgés notre personnalité. Notre corps est présent depuis notre conception, avant même d'avoir des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et un cerveau pour organiser nos perceptions. Ce corps a enregistré toute une mémoire qui est encore à l'oeuvre aujourd'hui dans notre manière de percevoir le monde. Nous engager dans un autre mode de fonctionnement et dans la libération de nos vieilles mémoires corporelles et cellulaires, personnelles et familiales, peut déclencher divers processus d'élimination et de guérison de ces mémoires. Elles resurgissent de façon fugitive, montrant ainsi qu'elles n'ont pas été résolues, mais seulement occultées et refoulées. Le corps retrouve alors de vieilles douleurs ou malaises, et peut être le théâtre de divers troubles passagers (fatigue, vertiges, fièvre...), qui montrent qu'il se libère de ces mémoires, non sans en retirer une connaissance et une sensibilité nouvelles. La reconnexion à l'Essence (au Cœur) favorise le retour à la santé du corps.

Le corps n'est pas seulement le reflet de notre évolution, il en est l'outil essentiel. Le corps est le guide précieux de notre évolution, le capteur et émetteur des sensations, langage de notre être essentiel. Bien plus, il est le canal et le réceptacle de l'énergie dite "universelle" que nous captons et traitons par nos cinq sens, tous nos chakras et tous les pores de notre peau. En dégageant le corps de ses tensions et de ses entraves, nous permettons à  l'énergie du ciel et de la terre de pénétrer plus facilement et plus abondamment en nous. Elle participe alors à notre transformation et à notre régénération en les accélérant et en les accentuant.

Il est important que nous prenions soin de notre corps, afin qu'il puisse s'ouvrir largement à ces énergies. Non seulement en le libérant des tensions mentales, mais aussi en l'alimentant correctement avec de la nourriture biologique et saine, et en l'entretenant physiquement par les mouvements, la respiration, le massage et l'harmonisation énergétique. C'est comme préparer la chambre nuptiale avec délicatesse et légèreté pour accueillir le prince et la princesse, c'est-à-dire nous-mêmes réunissant à la fois le masculin et le féminin. Certains disent que le corps est le temple de l'âme.

Parce que de nombreuses écoles de spiritualité ou de religion ont négligé et même rejeté le corps comme quelque chose de mauvais, il est bon de redire que l'être intérieur a besoin du corps pour se manifester, que c'est grâce à lui que nous pouvons vivre sur terre, aller toujours plus loin dans notre expérience, et retirer des enseignements précieux

Apprendre et expérimenter. S'interroger
(Re)découvrir et développer son potentiel de guérison
Susciter de nouvelles passions & vocations
Sensibiliser un public de plus en plus large au Mieux-Être, au développement personnel et à la Spiritualité
Débusquer les fausses croyances et les croyances limitantes. Balayer les préjugés
Élargir le champ des possibles

NB : Bien que certaines des pratiques mises en avant sur ma plateforme s’inscrivent, à la base, dans une pratique spirituelle, je n’ai pas pour vocation de promouvoir ou de défendre quelle que forme d’ésotérisme ou de spiritualité que ce soit, mais plutôt de mettre en avant des techniques énergétiques, psychiques et/ou corporelles visant à améliorer le mieux-être de l’individu en général.

Les pratiques mises en avant peuvent être utilisées par n’importe quel individu, peu importe ses croyances, comme outil de santé et de développement personnel. Dans mon contexte, mes partages et mes enseignements sont complètement dénués de références religieuses et aucun amalgame entre Zenergies et des structures religieuses ou sectaires ne saurait être toléré.