Exploration 3

Le Reiki est-il une canalisation ?

La canalisation est généralement comprise comme une connexion à distance, vers l’extérieur, depuis l’endroit ou le donneur se trouve, vers l’endroit ou le receveur se trouve. Disons que je suis « canal » lors des soins à distance que je prodigue, et que Marie est une nouvelle inscrite. Marie et moi sommes deux entités distinctes, situées à deux endroits différents..et pour canaliser correctement je vais devoir créer un canal (un chemin, un aqueduc énergétique, une reliance quelconque) entre Marie et moi. Bien qu’il m’ait été enseigné cela, cela ne correspond ni à mes recherches, ni à mes croyances. Pour moi le Reiki est une activation au delà de l’espace et du temps, qui permet d’avoir accès aux réponses (intellectuelles, psychologiques, émotionnelles, mémorielles,..) qui sont déjà à l’intérieur de nous, mais avec lesquelles nous ne pouvons – pas encore – entrer en contact.

Je m’explique. Si nous partons du principe que l’habitat naturel du Reiki est une autre dimension et que nous le canalisons à partir de cette dimension, nous ne pouvons le « canaliser vers ». Tout ce que nous faisons, c’est de l’activer dans la dimension où il est.

Beaucoup de praticien(ne)s Reiki parlent de « faire descendre le Reiki » en le faisant pénétrer dans le corps par le chakra coronal (Sahasrara), le faisant s’écouler vers le cœur et les bras, puis entre les paumes de leurs mains avant de commencer le soin (en direct ou à distance). Comme je vous le disait, c’est ce que l’on m’a enseigné. Même si cela peut sembler vrai (notre pouvoir de suggestion est en effet très puissant), je ne crois pas que ce soit ce qui se passe réellement. De même, lorsque nous « envoyons » du Reiki à distance à quelqu’un, nous n’envoyons rien du point A au point B. Cela se remarque simplement par le fait que l’envoi et la réception sont simultanés – même si le Donneur et le Receveur sont séparés par des milliers de kilomètres. La seule exception étant l’ « état de réception » du receveur: si ce dernier n’est pas apte à ce que le Reiki soit activé immédiatement en lui/elle, il le sera plus tard, stocké dans l’éther en attendant le moment le plus propice.

Ces quelques réflexions basiques montrent assez clairement que le Reiki ne fait pas partie de notre monde à quatre dimensions (trois Dimensions spatiales + le Temps). La traduction la plus simple et la plus littérale du mot Reiki reste « Énergie Spirituelle » (Rei 靈 Ki 氣) – or dans la dimension spirituelle, il n’y a pas de temps ni d’espace. Le temps et l’espace viennent en effet APRES le Reiki, dans la séquence de création.

Une énergie ou un niveau de conscience ?

Et si on commençait à voir le Reiki comme un niveau de conscience plutôt qu’une énergie ? Bien sûr, nous pouvons dire que « tout est énergie »… et que « tout » inclut les différents niveaux de conscience. Mais nous obtenons une compréhension plus précise du Reiki lorsque nous l’envisageons comme un état d’être – ou comme un aspect de Soi.

Voici comment je vois les choses: le Reiki est omniprésent – dans chaque particule d’onde de notre monde ; dans chaque particule d’onde qui nous compose (j’utilise le terme « particule d’onde » car tout est fait de lumière et nous savons que la lumière agit à la fois comme une onde et une particule). Mais le Reiki n’existe pas dans la dimension Espace-Temps (il existe d’ailleurs un symbole lié au temps et à l’espace). Le Reiki est une étape antérieure du processus de création de Tout Ce Qui Est. Le Reiki est essentiel et indispensable dans le processus de création et d’existence continue de chaque particule d’ondes qui a été créée et qui se crée dans notre monde, à chaque seconde.

Voici ma compréhension de la séquence de manifestation:

      1. La Source de Tout ( Grand Esprit – Dieu – Le Non-Manifesté – choisissez votre terme !) est un être pur, sans commencement et sans fin. C’est le « Tao » (道) en chinois et le « Shin » (神) en japonais.
      2. La toute première manifestation de Shin est Shin-Ki (神氣 – « Énergie de Dieu » ou « Énergie de la Source »).
      3. De là provient Rei-Ki (靈氣 – « Énergie Spirituelle »).
      4. De là vient Ji-Ki (磁氣 – Magnétisme)… qui mène à Den-Ki (電氣 – Électricité)

Ce qui est « énergie » matérielle (magnétisme et l’électricité) vient donc de tout ce qui existe dans notre monde – y compris l’énergie spirituelle, l’espace et le temps !

Maintenant que nous pouvons imaginer le Reiki comme une étape dans la séquence de la création..est-il logique de croire que nous « ramenons le Reiki » de là ou il est actif afin qu’il s’écoule dans notre corps à partir de là ? Comment pourrions-nous enlever le Reiki d’un endroit pour remplir un autre endroit ? Ne déstabiliserions nous pas quelques équilibres cosmiques ? Tout cela à notre seul profit ? Et la nature n’a-t-elle pas horreur du vide (qui d’ailleurs ne l’est pas, mais c’est un autre sujet) ? En d’autres termes, si vous avez une recette pour faire du pain et que vous enlevez la farine de la recette, vous n’obtiendrez pas le pain escompté.

Du concept de « canalisation » à celui d’ « activation »

Là ou me mène ma réflexion est que lorsque nous accédons au Reiki, nous y accédons de sa propre dimension, dans notre propre dimension. Puisqu’il est omniprésent, aussi bien en terme de temps que d’espace, tout ce sur quoi nous portons notre attention peut être activé par le Reiki qui le compose. Si je « donne » du Reiki à quelqu’un, je ne retire pas le Reiki de l’atmosphère ou de l’éther pour l’intégrer dans la personne allongée devant moi ; je mets mon attention dans la personne et je mets ma conscience dans le Reiki, ce qui me permet d’accéder à la dimension Reiki et d’activer son rôle dans la création-libération-comprehension en cours dans la personne.

De même, quand j’ « envoie » du Reiki à quelqu’un en Mauritanie, le Reiki n’est pas envoyé de chez moi à destination de la Mauritanie ; ma conscience accède et active la dimension Reiki chez cette personne à Nouakchott. Autre exemple : lorsque nous sentons que le Reiki se déplace d’un endroit à l’autre de notre corps, ce que vous sentez en réalité c’est votre attention qui se déplace, ce qui active le Reiki un endroit après l’autre (un peu comme certains panneaux électriques, qui donnent l’apparence d’un mouvement, mais qui ne sont en réalité que des motifs d’ampoules fixes qui s’allument et s’éteignent en séquence). Ou bien sommes-nous simplement à l’écoute de l’éveil du Reiki dans le corps, tandis qu’il s’active dans un modèle qui lui est propre.. ?

Clairement, le Reiki est un état d’être, un niveau de conscience, une dimension ou un aspect de soi. Il se produit au-dessus ou avant le stade de l’électromagnétisme – qui est le yin et le yang qui se poursuivent mutuellement dans les cercles ! Et, dans la mesure où nous restons dans la dimension Reiki (ou supérieure), nous pouvons rester en dehors de ce tourbillon – être « dans le monde mais pas du monde ». Nous sommes de plus en plus nombreux à passer de plus en plus de temps dans les dimensions du Reiki et du Shinki. Le monde entier évolue de plus en plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.